Le premier clash Portugo-Suisse de la Champions League

Le moment que tous les amateurs de foot attendaient est enfin arrivé ! Le tirage a été effectué et le tableau des affiches des huitièmes de finale de la Champions League a été révélé au grand jour. C’est à Nyon que la sentence est tombée, et le moins que l‘on puisse dire, c’est qu’elle n’a pas été trop pesante pour le FC Bâle. En effet, le FC Bâle rencontrera le FC Porto pour la phase des huitièmes de finale de la Champions League. Suivez-nous pour un petit éclairage sur ce qui attend le FC Bâle pour la suite de la compétition, ainsi que les témoignages en avant-première des présidents des deux clubs.

Le glorieux parcours du FC Bâle

Ce fut un parcours des plus surprenants pour le FC Bâle lors des phases de qualifications pour la Champions League. Le club suisse qui se trouve à la tête du championnat de football helvète, a su contre toute attente créer la surprise au sein du groupe B aux côtés du Real Madrid, grand favori, de Liverpool et des Ludogorets. Après un départ difficile dans la compétition, les Bâlois ont su inverser la tendance. En effet, les hommes de Paulo Sousa ont débuté la compétition en s’inclinant face au Real Madrid 5-1. Le FC Bâle reprit du poil de la bête face aux Reds de Liverpool en petite forme depuis le début de la saison en s’imposant 1-0. Cependant, c’est lors du troisième match de poule que le FC Bâle se présentera comme une valeur sûre contre les Ludogorets. Lors de la première rencontre entre les deux clubs, le FC Bâle s’inclina 1-0 à la surprise générale. Cependant, c’est sans compter sur la beauté du football et le lot d’inattendu ! En effet, c’est lors du match retour contre Ludogorets que le FC Bâle montrera tout son potentiel en s’imposant 4-0.

«Dans un 8ème de finale de la Champions League, il faut convoiter la qualification, quelque soit l’équipe adverse. Porto possède un budget nettement supérieur au nôtre, de très bons joueurs, mais nous détenons également nos propres armes..» Bernhard Heusler, Président du FC Bâle.

Par la suite, les hommes de Paulo Sousa ont su tenir tête au favori du groupe, le Real Madrid, en lui permettant de marquer très difficilement le seul but de la rencontre. Le FC Bâle est alors deuxième de son groupe et se voit déjà qualifié pour les huitièmes de finales de la Champions League. Le match décisif fut celui qui opposa les Bâlois à l’équipe de Liverpool. Le club suisse n’avait besoin que d’un match nul pour se voir offrir une place en huitième de finale, et ce fut mission accomplie sur la pelouse de Liverpool. Les jeux sont faits, le FC Bâle est désormais le seul et unique club suisse à poursuivre son chemin dans la compétition !

Notre avis sur cette affiche

Les toutes premières confrontations entre le FC Bâle et le FC Porto auront lieu les 18 février et 10 mars 2015. Petit rappel obligé, à l’issue des phases qualificatives, le FC Bâle avait fini deuxième de son groupe, 12 points derrière le Real Madrid. Quant au FC Porto, ce dernier a fini premier du groupe H, en prenant le dessus notamment sur l’Atletico Bilbao, le BATE Borisov, et le Chakhtior Donetsk. Toutefois, bien que le FC Porto ait remporté à deux reprises le titre de la Champions League, selon le président du FC Bâle, le club portugais, « ne fait pas partie des équipes contre lesquelles il n’y aurait aucun espoir d’aller plus loin dans la compétition ». Les huitièmes de finales de la Champions League symboliseront la toute première confrontation historique entre les deux équipes, et le match aller se déroulera sur la pelouse du FC Bâle. Tout reste à faire étant donné que les deux équipes sont contraintes de sans cesse rebâtir une nouvelle formation du fait du départ chaque année de leurs meilleurs éléments.

Le FC Porto ne brille pas en championnat portugais puisque que celui-ci est deuxième du championnat. Dimanche dernier, les hommes de Julen Lopetegui s’inclinaient 2-0 à domicile contre le SL Benfica. Cependant, Bernhard Heusler, le président du FC Bâle reste réservé en déclarant que : « Dans un 8ème de finale de la Champions League, il faut convoiter la qualification, quelque soit l’équipe adverse. Porto possède un budget nettement supérieur au nôtre, de très bons joueurs, mais nous détenons également nos propres armes. Cependant, le football n’est pas exclusivement une question d'argent. » Notre pronostic est en faveur du FC Bâle, qui a su démontrer un réel potentiel et présente une forme olympique pour aller le plus loin possible dans la compétition. Rendez-vous sur la pelouse du FC Bâle le 18 février pour une victoire du club suisse !