Les origines de la Ligue des Champions

« [..] Les champiiions, tu, tu, tututu, … » Ca y est ! Vous avez la musique en tête ! Nous sommes bientôt en février et c’est le grand retour de la Ligue des Champions pour les puristes. Alors vu qu’il s’agit de l’événement sportif le plus suivi dans le monde avec environ 150 000 000 spectateurs en moyenne, la Champions League n’aura bientôt plus de secrets pour vous puisque nous vous proposons une formidable rétrospective de la compétition. Chaussez vos crampons, on embarque pour un tour d’Europe riche en buts et en surprises !

La Coupe des Clubs Champions

Instaurée en 1955, la Coupe des Clubs Champions aussi appelée CCC, est un peu la maman de la Ligue des Champions. Alors que les anglais, un brin chauvins, déclarent le club de Wolverhampton comme les champions d’Europe suite à une victoire contre Budapest et le Spartak Moscou, les journalistes du quotidien français, L’Equipe, n’y croient pas et publient une série d’articles proposant les prémices d’une compétition entre les clubs européens.

Alors que le journal est déclaré inéligible pour instaurer une nouvelle compétition, la FIFA autorise la tenue de ces matchs en poussant l’UEFA à les organiser. La première édition est un succès. Bien que les équipes anglaises aient décliné l’invitation, 16 autres fédérations européennes envoient le club qui a gagné le dernier championnat ou bien le plus populaire, pour affronter les autres clubs d’Europe. Lors de la première finale de la CCC, c’est le Real Madrid qui bat 4-3 le Stade de Reims de Raymond Kopa.

La Coupe des Clubs Champions est une véritable aubaine pour le football européen puisque les clubs vont engranger d’incroyables bénéfices et le spectacle est au rendez-vous en confrontant des équipes aux styles différents.

Bien que le Real Madrid impose sa suprématie lors des cinq premières éditions, la Coupe des Clubs Champions marque l’avènement de plusieurs clubs comme le Benfica, le Milan AC, l’Ajax Amsterdam, le Bayern Munich ou encore Liverpool.

L’UEFA Champions League

C’est lors de la saison 1992-1993, que la Coupe des Clubs Champions devient la Ligue des Champions ou C1. Fini les éliminations directes, la compétition fait place à une phase de groupe. Pour cette première édition « moderne », c’est l’Olympique de Marseille de Bernard Tapie qui remporte la compétition face à l’AC Milan.

En passant de 8 équipes à 16, 24 puis 32, la Ligue des Champions ne s’offrent plus seulement aux vainqueurs des championnats européens puisqu’on peut voir aujourd’hui jusqu’à 4 représentants d’un même pays.

Concernant le format actuel de la compétition, on assiste tout d’abord à 4 tours préliminaires afin de déterminer qui va disputer ou non la Ligue des Champions en plus de ceux directement qualifiés par leur championnat. Les perdants se retrouvent chez la petite sœur de la compétition : la Ligue Europa. En seconde phase, les 32 équipes sont réparties en 8 championnats à 4 équipes. Suite à des matchs aller et retour, les deux premiers se qualifient pour une phase finale à élimination directe jusqu’au dernier match opposant les deux dernières équipes.

Le vainqueur de la Champions League gagne obligatoirement le droit de participer à la prochaine édition, un match d’honneur face au gagnant de la Ligue Europa et surtout, un beau pactole.

Palmarès et records

Alors que le Real Madrid est le dernier vainqueur en date, c’est aussi le club le plus titré dans cette compétition avec 11 victoires malgré leurs 3 finales perdues. Assez loin derrière, suivent le Milan AC avec 7 victoires puis le Bayern, Barcelone et Liverpool avec 5 victoires.

Logiquement grâce aux résultats de l’équipe madrilène, l’Espagne possède le plus grand nombre de vainqueurs avec 16 finales remportées. L’Italie et l’Angleterre sont aussi bien représentées suite aux 12 victoires de leurs clubs dans la compétition européenne.

Pour l’anecdote, le Real Madrid détient le record de victoires successives (5), la Juventus est le club qui a le plus perdu en finale (6), et Nottingham Forest a remporté plus de C1 que de championnat national (2).

Autour de la compétition

Tout le monde connaît l’hymne de la Ligue des Champions et on sait à quel point il donne des frissons au moment où les joueurs pénètrent sur la pelouse. Instaurée en 1992, l’œuvre de Tony Britten contient des paroles dans trois langues différentes, l’anglais, le français et l’allemand. Véritable phénomène marketing, certains disent aujourd’hui que l’hymne est l’une des compositions les plus connues dans le monde.

Concernant la coupe aux grandes oreilles, il faut savoir qu’un club peut la garder chez lui seulement s’il gagne la Ligue des Champions 5 fois ou 3 fois d’affilée. Vous remarquerez, qu’entre le coup de sifflet final du dernier match et la remise du trophée, un graveur doit toujours inscrire le nom du vainqueur sur la coupe avant de lui remettre.

Autre caractéristique de la compétition, la finale se joue tous les ans dans un stade différent en Europe. Après la dernière finale au stade San Siro de Milan, les prochaines éditions se joueront à Cardiff puis à Kiev. Néanmoins, la finale de la Ligue des Champions n’est venue qu’une seule fois en Suisse et c’était à Berne en 1961 !